Les banques de financement et d’investissement

Publié le : 24 mars 20225 mins de lecture

Diverses techniques de financement permettent à la Banque centrale de Genève d’accorder les prêts les plus adaptés et traités individuellement à la situation de toutes les entreprises ou de leurs dirigeants. Découvrez comment les chargés de clientèle et les conseillers en banque finance privée mettent leurs compétences au service des stratégies de finance de leurs clients, notamment dans l’investissement, la restructuration ou la transmission de patrimoine privé ou professionnel.

C’est quoi exactement des Banques de financement et d’investissement ?

Une banque de financement et d’investissement ou BFI est un établissement financier dont l’activité principale est la distribution de services et de produits complexes aux clients institutionnels, particuliers fortunés et des grandes sociétés. Ses services ont tendance à s’articuler autour des marchés financiers internationaux et nationaux, et même les banques d’investissement et les banques d’entreprise peuvent fournir des services spécifiques en fonction des besoins des clients. Contrairement aux banques commerciales, les CIB ne facturent pas les clients pour l’épargne et ne distribuent pas de crédit aux particuliers ou aux entreprises. Les banques d’investissement et les banques d’affaires sont particulièrement qualifiées pour les fusions et acquisitions, la syndication de crédit et la gestion de bilan des grands groupes d’entreprises. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur banque-finance.fr.

Comment sont les investissements des banques ?

Avant la compréhension des banques d’investissement, il est essentiel de connaître ce qu’elle ne fait pas. Il n’accepte pas des dépôts personnels. La banque a des clients, mais ces clients sont principalement des entreprises et des investisseurs qui cherchent à lever des capitaux ou à investir de l’argent. Les banques d’investissement indépendantes n’acceptent pas de dépôts individuels, mais recherchent des liquidités auprès d’autres banques ou banques centrales, ce qui explique en partie pourquoi elles sont les premières touchées en cas de crise de liquidité. Il existe essentiellement trois types de banque finance d’investissement. Le premier, hérité des banques dites commerciales, comprend le conseil, notamment en matière de fusions-acquisitions. Un autre groupe d’activités est lié au financement des entreprises. Des banques d’investissements préparent des augmentations de capital, des introductions en bourse et des émissions obligataires. Enfin, une troisième catégorie d’activité cherche à obtenir des placements financiers ou des couvertures les plus propice au rendement. La banque agit comme intermédiaire pour ses clients sur les marchés financiers et des changes. Les fonds d’investissement recherchent une rentabilité maximale grâce à un fort effet de levier, les banques adossant des rachats à effet de levier, ou concevant des produits complexes utilisant des produits dérivés spécifiques, parfois intégrés dans des véhicules de titrisation. Ces activités ont été lucratives ces dernières années, ce qui explique qu’en France même les banques de détail traditionnelles commencent à le faire, parfois à travers des filiales distinctes, mais toujours rattachées à la maison mère.

Qu’en est-il des banques d’investissement tel que le corporate finance ?

Ce dont on parle ici, c’est de la transaction qui est associée au sommet du bilan du client. Le premier est le conseil en M&A, où l’objectif de la banque est d’identifier des cibles potentielles, d’obtenir l’autorisation d’opérer du client, puis de procéder. Cela comprend l’évaluation des objectifs, la négociation, la diligence raisonnable et si nécessaire, l’organisation du financement. La finance banque d’entreprise regroupe l’ensemble des opérations de finance de marché. Le banquier conseille ses clients sur la solution de financement la mieux adaptée à sa situation et conçoit les caractéristiques du produit à émettre. Le système traite également les opérations de titrisation de créances. Les produits financiers ainsi conçus seront placés par la salle des marchés auprès des investisseurs. Les informations peuvent également être le rétro-propagées, où la salle sait ce que les investisseurs demandent pour un certain type de note, puis l’équipe de banque d’entreprise essaiera de convaincre le client d’émettre un titre spécifique de ce type.

Plan du site